CLINIQUE UNIVERSITAIREUn beau projet qui profitera à long terme !

La Clinique universitaire de la vision est essentielle à l’École. Ce lieu est le terreau fertile où les étudiants peuvent construire sur leurs acquis et s'épanouir: le caractère abstrait des théories se transforme en réalité. Les stages des futurs optométristes prennent tout leur sens par les interactions avec le patient, le clinicien et le professeur.

Les demandes de consultation sont nombreuses. En 2011, la Clinique a accueilli 14 442 patients, ce qui représente une augmentation de 8,4% par rapport à l’année précédente. Clinique UniversitaireAutre fait marquant : les modules spécialisés reçoivent de plus en plus de patients de tout âge. Par exemple, en clinique de pédiatrie, plus de mille enfants ont été examinés l’an dernier, ce qui constitue une augmentation de 15 % par année depuis 2007. Les étudiants ont la chance de découvrir les multiples facettes du domaine de l’optométrie grâce à la Clinique universitaire de la vision.

L’École valorise l’expérience clinique pour favoriser l’apprentissage.

La Clinique universitaire de la vision doit donc être renouvelée pour les raisons suivantes :
  • La diversification des besoins
    L’évolution des connaissances en optométrie et en sciences de la vision crée une grande demande de soins diversifiés, de plus en plus spécialisés. Les salles d’examen doivent refléter cet état de fait.

  • La technologie de pointe
    Pour répondre aux besoins diagnostiques actuels, la Clinique universitaire de la vision doit se doter d’appareils à la fine pointe de la technologie, en particulier en ce qui a trait à l’imagerie des divers composants de l’œil.

    Informatiser les dossiers des patients est également une nécessité. L’informatisation permettra une meilleure gestion des dossiers et leur centralisation. Ils faciliteront le transfert de l’information non seulement entre optométristes, mais aussi avec les autres professionnels de la santé.  Les interactions seront plus efficaces. Le temps est une ressource précieuse !

  • Un environnement propice à la formation
    En créant de nouvelles zones de travail mieux définies et plus fluides, les échanges entre professeurs, cliniciens, étudiants et patients seront plus nombreux et plus efficaces, favorisant l’encadrement pédagogique et le concept de patient partenaire.

Un beau projet qui profitera
à long terme !