Natalie Phillips

Natalie Phillips

Université Concordia

Dr. Natalie Phillips est professeur dans le département de psychologie de l’Université Concordia, et elle est membre du Centre for Research in Human Development (Centre de recherche en développement humain) et du Centre de recherche sur le cerveau, le langage et la musique. Elle a complété son doctorat en psychologie clinique à l’Université Dalhousie en 1996 et elle a rejoint la faculté de Concordia au cours de la même année. Elle a été Directrice de la formation clinique dans le programme des cycles supérieurs de psychologie clinique à Concordia, et elle enseigne dans le domaine de la neuropsychologie humaine et clinique. Elle est une neuropsychologue accréditée et elle possède une petite pratique privée dans laquelle elle offre ses services en neuropsychologie clinique. Dr. Phillips est l’auteure de 65 publications académiques révisées par les pairs. Elle dirige deux laboratoires de recherche financés au fédéral, l’un au campus Loyola de l’Université Concordia et l’autre dans le département des neurosciences cliniques à l’Hôpital général Juif de l’Université McGill, où elle examine la neuropsychologie du vieillissement normal et de la maladie d’Alzheimer. Ses recherches utilisent des méthodes de pointe pour examiner l’activité électrique du cerveau durant des tâches cognitives, et elle se concentre sur le traitement du langage et de la cognition chez des jeunes adultes en santé, chez des adultes âgés et chez des patients à risque ou ayant la maladie d’Alzheimer. Ses présents intérêts de recherche inclus l’interaction sensorielle-cognitive, le traitement de la parole et du langage chez les personnes bilingues et l’interaction entre le traitement du langage, la mémoire de travail et le contrôle exécutif. Elle possède une grande expertise dans l’utilisation de l’EEG et des potentiels reliés aux évènements pour étudier la cognition. Dr. Phillips est l’un des développeurs principaux du Montreal Cognitive Assessment (MoCA), un bref instrument de dépistage cognitif utilisé partout dans le monde pour évaluer le trouble cognitif léger. Elle est la neuropsychologue académique en chef pour l’étude COMPASS-ND dans le Consortium canadien en neurodégénérescence associée au vieillissement (CCNV), et elle est la dirigeante de l’équipe 17 du CCNV, qui examine les problématiques du déclin sensoriel sur les fonctions cognitives chez les personnes atteintes de démence.